L'homme-oiseau à Port-Camargue
(vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus)
Créé en 1963 avec le concours de Jean Balladur, architecte urbaniste également chargé de la conception de La-Grande-Motte (sa voisine héraultaise), Port-Camargue est le plus grand port de plaisance d'Europe et le deuxième au monde, avec près de 5.000 bateaux en places à l'année. De plus en plus de résidents permanents y habitent et l'activité commerciale s'y intensifie, avec plus d'une centaine de commerce. La présence à proximité de nombreux campings et de vastes plages (dont celle de l'Espiguette, qui s'étend jusqu'aux Saintes-Maries-de-la-Mer) attire de plus en plus de touristes.
Nous débutons notre balade depuis le Seaquarium qui, avec ses 2.400 m² consacrés à la vie marine, compte de nombreux bassins dans lesquels évoluent plus de 2.000 poissons de la Méditerranée et des tropiques, plus de 25 espèces de requins, des phoques et des otaries
Son parking est vaste mais payant, heureusement il y a de nombreuses places (hors saison estivale) gratuites à proximité

Nous longeons le Seaquarium pour prendre le chemin piétonnier qui mène vers la mer

Nous prenons l'allée piétonne (bordée de bancs et de verdure) par la gauche et longeons le littoral, tout en profitant de ses points de vue sur la grande bleue
Environ 1 kilomètre plus loin, nous longeons un circuit pour voitures radio-télécommandées puis un terrain pour pétanqueurs (également avec des bancs, mais aussi de l'ombre)
Nous continuons à longer le littoral et profiter des panoramas...
Au bout de 600 mètres, alors qu'il vire de nouveau à gauche, nous voyons apparaître une forme bizarre au bout du chemin, nous l'atteignons 400 mètres plus loin
Nous sommes alors à 2 kilomètres de notre point de départ

Cette immense statue de 13 mètres de hauteur, appelée "l'homme-oiseau", facilement reconnaissable par les marins, a été créée en béton coulé dans un coffrage à même le sol puis relevée par une grue pour être posée sur un socle en marbre rose de Saint-Pons (dans l'Hérault), le même que celui utilisé pour le Trianon de Versailles

Nous reprenons notre cheminement par la gauche, en descendant quelques marches
Nous suivons le quai...

200 mètres plus loin, nous passons devant la capitainerie

Puis le Yacht Club

Nous continuons à suivre le quai, bordé de commerces...
800 mètres plus loin, nous apercevons un aménagement bizarre, c'est "le jardin sculpture", réalisé en 1971 à la demande de Jean Balladur, cette oeuvre en béton blanc a la particularité d'être d'une seule dalle, des formes y ont été découpées puis levées, laissant au sol pour chacune d'entre elles un espace vide en négatif
900 mètres plus loin,nous arrivons au bout du quai, nous prenons sur notre gauche (devant nous, c'est la zone technique et elle est grillagée) et nous traversons la route (des Marines)
Attention à la circulation, tous les automobilistes n'étant pas enclins à laisser le passage !
Nous prenons le chemin piétonnier par la droite, puis tournons à gauche au bout de 200 mètres afin de passer entre les immeubles "le Paul Emile" et "les Terrasses du Lac" 
200 mètres plus loin, nous arrivons en bordure du lac de Salonique (une autre balade qui sera également bientôt sur ce site) et nous prenons par la gauche le chemin piétonnier qui en fait le tour (et qui fait, à titre d'info, 2.90 kilomètres)
200 mètres plus loin apparaît sur notre droite une passerelle, nous l'ignorons et nous continuons tout droit (sauf si vous désirez faire le tour complet du lac)

170 mètres plus loin, le chemin piétonnier fait place à un trottoir, nous sommes sur la rue de la Montjoie, que nous continuons de longer (ne pas prendre à droite l'impasse de la Pinta)

230 mètres plus loin, nous arrivons sur un grand rond-point de forme ovale, nous prenons à droite (là où il y a un abribus) la route des Marines, que nous traversons 100 mètres plus loin 
Nous sommes face à un grand immeuble, "le Grand Pavois", nous prenons par la droite l'allée piétonne qui longe l'avenue de l'Hermione
Nous longeons des cours de tennis puis passons devant l'école Eric Tabarly
550 mètres plus loin, nous arrivons à un rond-point, nous prenons la première route à droite, nous longeons l'avenue Jean Lasserre, que nous traversons une centaine de mètres plus loin (au premier passage piétons)
Nous continuons tout droit sur l'allée piétonne qui mène vers la mer 
300 mètres plus loin, nous retrouvons notre chemin initial, que nous prenons par la droite et qui nous ramène à notre point de départ qui est 450 mètres de nous

Voilà une très agréable balade familiale de 6.20 km, très aérée bien qu'urbaine, qui a pour avantage d'être totalement praticable même s'il a plu la veille ou le matin car nous sommes toujours sur des chemins piétonniers en béton ou en bitume, elle est très variée car on passe de la mer aux bateaux puis au lac et elle peut être faite avec des enfants car sans aucun danger (à condition toutefois de ne pas s'approcher trop près du bord des quais), que ce soit à pied ou en bicyclette

De plus (et là on reconnait les épicuriens !), les quais sont bordés de restaurants (poissons, grillades,...) avec des terrasses toutes bien attirantes !