Le lac de la Jasse au Mas-de-Londres 
(vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus)
Au pied du Pic Saint Loup, il est un petit lac né de la main de l’homme qui se nourrit des eaux de ruissellement… Sur le territoire du Mas-de-Londres, les eaux aux reflets turquoise du lac de la Jasse sont visibles depuis les sommets du Pic-St Loup et de l’Hortus
Pour s’y rendre, direction St-Martin-de-Londres, dans le grand rond-point de la cave de la Gravette, prendre la 1ère sortie en direction de St-Mathieu-de-Tréviers, à hauteur du panneau (authentique !) "Mas-de-Londres", tourner à droite et entrer dans le hameau et à hauteur du calvaire prendre à gauche la direction de la Jasse, le lac est à environ 2 km
Au bord de cette jolie petite route, il y a un grand parking où on peut stationner son véhicule gratuitement

Des gens, assurément plus intelligents que les autres (à chacun sa conception de la nature) continuent en voiture jusqu’au bord du lac, sûrement à cause de ces habitudes de "drive", où on peut tout obtenir sans même lever les fesses de sa voiture !
Il faut dire que 300 mètres à pied, c’est hyper usant...

Tout comme c'est usant de ramasser ses détritus avant de quitter l'endroit où l'on a mangé tout en surveillant d'un oeil sa canne à pêche...

Prendre tout droit le chemin empierré

Il est bordé de fleurs de toutes sortes :

Iris des jardins violet

Iris des jardins jaune

Glaïeuls des moissons

Lin campanulé

Lin de Narbonne

Donc, après avoir marché 300 mètres, nous arrivons au bord du lac, un lieu toujours aussi paisible et agréable à contempler

Le Pic-St-Loup, notre symbole régional, se dresse toujours aussi fièrement devant nous


Le chemin qui fait le tour du lac est bien indiqué, et facile à emprunter car empierré et sans aucun dénivelé

Pourquoi ce nom ? Une jasse était un espace plus ou moins plat souvent clos par un muret de pierres sèches où le bétail était réuni la nuit sous la surveillance du patou et du berger, et là effectivement la topographie des lieux confirme tout à fait cette appellation

Le lac est artificiel et a une superficie de 183 ha, il mesure 1 375 mètres de long et a une profondeur de 6 mètres
Il a été créé en 1986 : un barrage en béton est construit, entraînant ainsi une retenue d'eau alimentée par le Rieu (ruisseau) du Patus

C’est une retenue d’eau collinaire, c’est-à-dire créée pour recueillir les eaux qui ruisselaient dans les collines avoisinantes
C’est également le paradis des pêcheurs

Notre tour du lac se poursuit tranquillement, attention à bien prendre à gauche sinon nous partons bien loin
A un moment nous rencontrons un passage humide, heureusement nous n’avions pas mis nos chaussures "du dimanche" !

Des croassements viennent troubler la tranquillité du lieu, nous en profitons pour admirer cette grenouille qui, telle une star, prend même la pose pour la photo !

Notre chemin s’écarte du lac pour se rapprocher du Pic-St-Loup, puis revient vers notre point de départ

Le lieu est toujours aussi fleuri :

Orchis pyramidal

Sauge des prés

Vipérine commune  (ou herbe aux vipères)

Ophrys frelon

Papillon (Zygaenidae) et Muscari à toupet

Abeille et Phalangère à fleurs de lys

Des gros nuages font soudainement irruption... Et une petite averse de pluie vient contrarier notre balade

Nous étions déjà venus en fin janvier et nous avions connu pareille "mésaventure", mais alors que nous apprêtions à reprendre la route, ce magnifique arc-en-ciel était venu nous saluer nous saluer

Nous avions également fait quelques photos :

Voila une bien jolie balade de 2.8 km dans un lieu vraiment charmant et calme, son seul inconvénient (mais c'est aussi un gage de tranquillité !) est d'être peut-être un peu loin, puisqu'à une trentaine de km au nord de Montpellier