Le Devois de Lirou à Guzargues

Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus

Le bois de Périé

Entouré de pinèdes, Guzargues est bâti dans un secteur habité depuis au moins la période gallo-romaine

Dans son cœur de village se trouve une petite place bordée de jolies façades, une petite église romane du 12ème siècle classée, encadrée sur deux côtés par les bâtiments de l’ancien presbytère (pigeonnier) et un four à pain restauré et la volonté de fleurissement de cet ensemble par ses habitants

Notre balade nous amène sur la crête surplombant le village (voir une autre balade dans ce site : le Grand Devès), puis nous ramène sur les bords de la Cadoule... 

En préambule, nous tenons à rappeler comment reconnaître le statut de certains chemins (privé ou public) et les règles à respecter qui en découlent :

- les voies communales et les chemins ruraux sont propriétés de la commune et sont ouverts à la circulation générale et/ou à l'usage du public

- les chemins ruraux (souvent ex- chemins vicinaux) appartiennent au domaine privé de la commune et sont ouverts à la circulation publique

- les chemins d'exploitation appartiennent aux personnes qui les utilisent pour la desserte de leurs exploitations, leur usage peut être interdit au public par un panneau, une grille, un portail, etc...

- les chemins privés sont la propriété privée de leurs propriétaires, qui peuvent y interdire l'accès à la circulation publique et aux promeneurs par un panneau, une grille, un portail, etc...

- les itinéraires de promenade et de randonnée sont ouverts aux promeneurs, mais lorsque qu'ils appartiennent à des propriétaires privés il y a une tolérance exprimée par balisages et marques précises

- les voies vertes sont des routes exclusivement réservées à la circulation des véhicules non motorisés, des piétons et des cavaliers

Voici comment, en cas de doute, connaître le statut d'un chemin :

- aller sur Géoportail https://www.geoportail.gouv.fr

- indiquer l'adresse de la commune qui vous intéresse

- en haut à gauche, cliquer sur "tous les fonds de carte" puis sélectionner "parcelles cadastrales", elles sont délimitées par des traits de couleur orange

- un chemin est privé à l'intérieur d'une zone orange (image de gauche) et public dans le cas contraire (image de droite)

Nous traversons le village par la rue des Mazes et rejoignons le mas du Lirou

Nous stationnons notre véhicule sur le chemin de Montaud (en face de nous) le long du mur du mas, ainsi nous ne gênerons pas la circulation, puis nous continuons sur ce chemin

Au bout de 320 mètres, nous prenons le petit chemin qui démarre à notre droite

Bien que soit apposé un panneau "propriété privée", nous sommes sur un chemin public (voir plus haut la photo de droite, qui est justement celle du chemin que nous allons emprunter)

180 mètres plus loin, nous prenons le petit chemin herbeux à notre droite

40 mètres plus loin, nous sommes face à une barrière, que nous franchissons en prenant bien soin de la refermer derrière nous

30 mètres plus loin, à la fourche, nous prenons le sentier qui est à notre gauche

Notre cheminement parmi les pins est très agréable

Au bout de 270 mètres, nous arrivons sur un petit chemin, nous le prenons par la droite

190 mètres plus loin, nous arrivons sur un chemin caillouteux, nous le prenons par la gauche

Nous sommes à 115 mètres d'altitude

420 mètres plus loin, nous voyons devant nous un repère de canalisation de gaz (ce n'est pas le premier, en fait nous les suivons) et un siège utilisé pour la surveillance du feux

Guzargues a connu des gros incendie en 1989 et 2010 (voir autre balade "Font Figuière")

Le panorama est déjà très agréable : derrière nous surgissent le Pic-Saint-Loup et l'Hortus, et sur notre gauche apparaît au loin le Puech des Mourgues à Saint-Bauzille-de-Montmel (voir autre balade "le Puech des Mourgues")

Juste avant le poteau du repère de la canalisation de gaz, nous passons dans la végétation sur notre gauche et nous arrivons sur un chemin que nous prenons par la droite

Attention : le passage dans la végétation n'est pas très dégagé

Au bout de 170 mètres, nous voyons des pierres posées sur le sol, nous les passons et continuons notre cheminement

Notre chemin commence à monter

520 mètres plus loin (et plus haut car nous sommes désormais à 185 mètres d'altitude !), nous arrivons sur une DFCI 

Nous sommes sur la crête du Serre-Rond (voir sur autre balade "le Serre-Rond à Saint-Drézéry")

Nous prenons cette piste par la gauche

Le panorama à 360° est époustouflant : nous surplombons (entre autres) le Puech des Mourgues et le château de Montlaur (voir autres balades "le Puech des Mourgues" et "le château de Montlaur"), le littoral méditerranéen (d'où dépassent les tas de sels des Salins d'Aigues-Mortes), la végétation et les villages avoisinants, nous voyons au loin le Mont-Ventoux et devinons même les Pyrénées

Au bout de 530 mètres, nous arrivons sur une petite route bitumée, nous la prenons par la gauche

720 mètres plus loin, nous arrivons à hauteur du Mas du Roux, nous suivons notre route qui vire à angle aigu sur la gauche

Au bout de 690 mètres, nous arrivons au lieu dit "la source de Cornillière"

Il y a sûrement du y avoir de l'eau à l'époque, mais maintenant il n'y en a malheureusement plus

300 mètres plus loin, nous quittons notre piste DFCI qui vire à angle droit sur la droite et nous continuons tout droit notre cheminement

Nous sommes sur la route de Montaud

Nous poursuivons notre route en jetant un dernier regard sur la crête où nous étions

Notre véhicule est stationné à un peu plus de 1.300 mètres de là
En conclusion

Une très agréable balade familiale très calme de 6.50 kilomètres en pleine campagne, sans aucune difficulté (hormis la montée un peu caillouteuse, mais rien d'infaisable) et avec des panoramas magnifiques, on en prend plein les yeux !

Comme c'est parfois le cas, il est bon de se renseigner sur le statut d'un chemin avant de l'emprunter

Attention : cette balade que nous vous proposons est le résultat de nos reconnaissances, elle n'est pas balisée...