Les Cabanes de Lansargues par Tartuguière

Les cabanes de Lansargues par le marais de Tartuguière
(vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus)
Cabanes de Lansargues Etang de l'Or
Les cabanes de Lansargues sont sont aujourd’hui un rendez-vous de chasse et de détente, mais sans doute furent-elles en d’autres temps habitées par des pêcheurs, comme en témoigne un règlement local pour la vente du poisson
Elles sont attestées dès 1699, à propos de droits de chasse
Bien avant cela, à l’âge de bronze, les terres du bord de l’étang de l’Or étaient déja occupées par les hommes
Notre balade nous amène à ces cabanes en longeant le marais et sa végétation si particulière, en partant du site de Tartuguière, lieu bien célèbre il y a quelques dizaines d'années...
Notre balade débute du parking du site de Tartuguière, accessible par l'avenue de la Libération à Lansargues
En sortant du parking, nous prenons le chemin qui démarre sur notre droite
Il longe le canal de Lansargues

Notre cheminement est très confortable et très agréable, mais visiblement nous dérangeons !

Nous profitons également de la flore :

Iris maritime

Aristoloches arrondies

Au bout de 1.600 mètres apparaît devant nous sur notre droite une jolie passerelle, que nous traversons
Nous sommes aux cabanes de Lansargues
Après avoir admiré ces cabanes de pêcheurs faites de bric et de broc, mais dans un lieu si charmant, nous poursuivons en prenant le chemin sur notre droite, qui vire à gauche au bout d'une vingtaine de mètres

Nous longeons l'étang de l'Or et sommes transportés dans un environnement totalement sauvage :

Héron cendré
Echasse blanche
Aigrette blanche
Canard d'eau douce

Flamants roses

Tortue de Floride

Papillon sur un chardon

Abeille en plein travail

600 mètres plus loin, un chemin démarre sur notre gauche, nous ne le prenons pas et restons tout droit
850 mètres plus loin, nous arrivons à un nouvel hameau de cabanes de pêcheurs, celles dites "de Lunel", nous prenons à gauche (de toutes façons c'est la seule possibilité)
Nous longeons le canal de La Palus
530 mètres plus loin, nous voyons une barrière, nous la franchissons en n'oubliant bien sûr pas de la refermer ensuite

Au bout de 550 mètres, nous prenons à gauche en direction des marais (de toutes façons c'est là également la seule possibilité car une barrière infranchissable ferme notre chemin un peu plus loin) 

Au bout de 580 mètres, alors que nous avons vraiment l'impression d'être seuls au monde, nous voyons une nouvelle barrière, que nous franchissons également

350 mètres plus loin, notre chemin se divise en deux, nous prenons à gauche

340 mètres plus loin, nouvelle barrière, nous la franchissons et prenons à droite

130 mètres plus loin, nous continuons tout droit et traversons une vigne

300 mètres plus loin, nous croisons un chemin bien plus large, nous le prenons par la gauche

Nous passons devant le domaine de Tartuguière

400 mètres plus loin, un chemin arrive sur notre gauche en longeant un petit canal, nous l'ignorons et continuons tout droit

Au bout de 180 mètres, nous voyons un portail sur notre droite et un chemin mène à un haut et long monticule de terre

Nous sommes sur le site où a été tourné en 1988 le film "les amants du Pont-Neuf" avec (entre autres) Juliette Binoche

La préfecture de Paris ayant refusé les dates du tournage sur le vrai pont, le réalisateur s'est retrouvé contraint de recréer ce décor en taille réelle, soit 8.50 hectares où ont été reproduis à l'identique le Pont-Neuf, les quais de Seine, les façades des grands magasins, celles du musée du Louvre

Somptueux mais bougrement cher : producteurs, assureurs, financiers “sautent” les uns après les autres

À ce jour, le décor du film est toujours celui le plus onéreux du cinéma français, mais il ne reste désormais plus rien, tout fut brûlé peu de temps après la fin de tournage... seul subsiste le remblais sur lequel le faux pont avait été édifié, une affreuse bande de béton dans ce décor de tamaris et de flore de nos marais, pêle-mêle apparaissent également des tubes en métal qui dépassent du sol, des bouts de bois, de métal, des vieux câbles en tas, bref une catastrophe visuelle et écologique

Ce film aura décidément été un désastre, et continue de l'être quelques décennies plus tard...

Après avoir franchi en sens inverse le portail, nous continuons notre chemin (donc par la droite)
200 mètres plus loin, nous prenons à droite

140 mètres plus loin, nous apercevons un pont sur notre gauche, nous le traversons et arrivons au parking où est notre véhicule

En conclusion

Une très agréable balade familiale variée de 6.80 kilomètres (sans compter l'escapade sur les lieux du tournage, soit environ 300 mètres) en pleine campagne et sans aucune difficulté, entourés d'une belle végétation et d'une myriade d'animaux... un dépaysement garanti !

Sans compter le site du tournage du film "Les amants du Pont-Neuf", marcher dans les pas de Juliette Binoche !

Attention : cette balade que nous vous proposons est le résultat de nos reconnaissances, elle n'est pas balisée...