Les salines de Villeneuve-lès-Maguelone

Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus

Villeneuve-lès-Maguelone

Les Salines de Villeneuve s’étendent sur 292 hectares des berges de l’étang de Vic aux pieds du massif de la Gardiole.

Lieu naturel d’épuration et de montée des eaux, réservoir de biodiversité, lieu de loisirs et d’activités économiques, elles jouent un rôle important pour la conservation des milieux naturels où de nombreuses espèces remarquables, en particulier des oiseaux, viennent se reproduire ou s’alimenter.

Attention : nous sommes dans un site classé Natura 2000, il est donc interdit de marcher en dehors des chemins et installations, de cueillir ou détruire les plantes et il faut, bien évidemment, tenir son chien en laisse. 

Le site est facilement accessible par le chemin Grand Cabane, qui est au bout du boulevard Carrière Poissonnière, l'entrée du village par le rond-point de la gare sur l'axe de Palavas-les-Flots à la prison au bord de la route de Sète

Le chemin d'accès au site se trouve sur la droite à environ 800 mètres après être sorti du village, le parking est un champs clôturé un peu plus loin à gauche

En sortant du parking, nous prenons par la gauche le chemin par lequel nous sommes arrivés

70 mètres plus loin, nous arrivons sur une petite route, nous la prenons par la gauche


Au bout de 200 mètres, nous rejoignons le chemin Grand Cabane, petite route que nous prenons par la droite

Nous sommes attentifs à la circulation, même si elle est très modérée

Nous avons de très belles vues sur les salines

Au bout de 950 mètres, notre chemin n'est plus bitumé, nous le continuons

Devant nous apparaît l'étang de Vic

Au bout de 280 mètres, nous continuons tout droit en ignorant le chemin qui est sur notre gauche

90 mètres plus loin, nous passons la barrière en bois et suivons le balisage présent

Notre chemin oblique sur la droite, nous le suivons en respectant le balisage et nous longeons l'étang de Vic

Au bout de 600 mètres, nous arrivons vers un petit bâtiment, il s'agit d'une ancienne station de pompage qui permettait de remonter mécaniquement les eaux salées de l'étang vers les anciennes tables de cristallisation du sel, dont on voit encore les anciennes limites, ces piquets (de châtaignier) alignés dans l'eau

Nous remarquons également une sorte de mini écluse en métal, il s'agit d'une martelière, ancien ouvrage utilisé pour l'exploitation du sel, et qui permet maintenant de gérer les niveaux d'eau et de salinité entre les salins et l'étang, préservant ainsi l'habitat naturel des oiseaux et de la flore

Nous admirons également des flamants roses et une aigrette posée proximité de nous, occupée à observer une proie potentielle

210 mètres plus loin, nous ne prenons pas le premier chemin à gauche mais le second, qui est 20 mètres plus loin, là où se trouve également une martelière

Notre paysage est toujours aussi beau et calme, surtout avec ces couleurs d'automne

Nous sommes fin octobre, la végétation n'est bien sûr plus la même mais nous remarquons cependant quelques plantes sympathiques

Aster maritime

Pavot cornu (ou des sables)

Inule Visqueuse

Soude ligneuse

Soude commune

1.450 mètres plus loin, toujours en suivant le balisage, nous prenons à gauche le petit pont en bois

Au bout de 780 mètres, notre chemin vire à gauche, nous le suivons

Nous ne prenons pas la petite route sur notre droite, qui mène à un mas privé

Au bout de 380 mètres, nous arrivons sur une route, nous la traversons avec beaucoup de prudence pour prendre par la droite la piste cyclable qui la longe

Attention à la circulation, qui est importante, s'agissant de la route qui va à Mireval puis Sète

220 mètres plus loin, nous traversons à nouveau la route, et toujours avec beaucoup de prudence, pour prendre le chemin devant nous

Nous passons la barrière en bois

460 mètres plus loin, nous continuons tout droit en ignorant le chemin qui est à notre droite

Idem 80 mètres plus loin, nous continuons notre chemin, qui oblique sur la gauche

Nous voyons des rails au sol, vestiges de l’exploitation salinière, qui remonte au XII siècle par l’évêché de Maguelone. Mais jugé trop petit et peu compétitif, la compagnie des Salins du midi a fermé le site en 1969. Le conservatoire du Littoral l'a racheté en 1992 pour en faire un espace naturel protégé pour sa faune et sa flore remarquable, mais également en mémoire de ce passé qui a marqué le paysage et les esprits.

190 mètres plus loin, nous suivons notre chemin, qui oblique sur la droite

Nous ne franchissons donc pas les barrières en bois qui sont sur notre gauche

600 mètres plus loin, nous toujours fidèlement notre chemin, qui oblique sur la droite et passe devant d'anciens bâtiments

Au bout de 150 mètres, après être passé devant une salle d'exposition ouverte au public, nous franchissons le pont qui est en face de nous, puis nous prenons à gauche

Nous passons devant le parking du personnel des salines

Villeneuve-lès-Maguelone Salines

Au bout de 60 mètres, à la fin de ce petit parking, notre route oblique sur la gauche, nous la suivons

110 mètres plus loin, nous retrouvons notre chemin de début de balade, nous le prenons par la gauche, notre parking est à 70 mètres de nous

Villeneuve-lès-Maguelone Salines
En conclusion

Une très agréable balade familiale de 6.90 kilomètres sans aucune difficulté qui nous transporte dans l'univers des paludiers, mais aussi parmi une flore riche et au milieu des marais où vivent de nombreux oiseaux, des flamants bien sûr, mais aussi des aigrettes, des sternes, etc...

De plus, avoir la volonté de conserver le patrimoine naturel et historique remarquable de ce site et de le valoriser par une gestion durable et éco-responsable, c'est tellement bien...

Attention : cette balade que nous vous proposons est le résultat de nos reconnaissances, elle n'est pas (ou partiellement) balisée...