Le chêne de Védas à Murviel-lès-Montpellier

Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus

Chêne dessin

Situé à 20 km à l’Ouest de Montpellier, la ville abrite les vestiges d’une importante cité antique, l’une des plus vastes de la région, des fouilles archéologiques y sont menées depuis le XIXème siècle

15 mètres de haut et un tronc de 3,50 mètres de circonférence, la légende veut que ce grand chêne blanc d’une frondaison de près de 16 mètres serait né en 812 (c'est à dire il y a plus de 1.200 ans !), le jour de la mort de Saint-Guillaume -ou Guillaume d’Orange-, grand guerrier franc qui passa les dernières années de sa vie dans le monastère de Saint-Guilhem-le-Désert

Les spécialistes, quant à eux, pensent que son véritable âge est d'environ 500 ans, ce qui n’est pas rien tout de même !

Notre balade nous amène à la découverte de cet arbre majestueux qui invite au respect...

Notre balade démarre du grand parking (gratuit) des installations sportives accessibles par la rue Suzanne Ivanez-Chupin
En sortant du parking, nous prenons la route par la gauche

Au bout de 450 mètres, nous croisons une petite route, nous prenons tout droit le petit chemin pierreux qui est en face de nous

400 mètres plus loin, nous arrivons sur une route bitumée, nous la traversons et prenons la piste juste en face, puis tout de suite à droite le petit chemin

Cette route est très passagère et nous faisons vraiment attention en la traversant
100 mètres plus loin, nous arrivons sur une piste plus large, nous la prenons forcément par la gauche (sinon nous reviendrons sur notre route passagère, que nous avons donc longé)

350 mètres plus loin, nous apercevons sur notre gauche un panneau "Valcroze" et deux piliers entre lesquels nous passons pour prendre le petit chemin devant nous

Nous le suivons scrupuleusement

Au bout de 250 mètres, nous arrivons sur une piste plus importante avec des jolis points de vue sur, d'un côté sur Montpellier et le littoral, et de l'autre sur la chaîne montagneuse de la Séranne et le mont Saint-Baudille, haut de 848 mètres et sur lequel est implanté un pylône de radiodiffusion (apparaissant un peu brumeux car nous sommes en novembre)

A plusieurs reprises nous avons aperçu sur notre parcours un drôle de symbole, en fait il s'agit du balisage local d'un chemin qui mène au télégraphe de Chappe, que nous avons l'occasion de découvrir lors d'une autre balade également décrite dans ce site : l'oppidum de Murviel (cf la rubrique correspondante)

Nous prenons cette piste par la droite, elle descend légèrement

Au bout de 250 mètres, nous arrivons à une croisée avec un autre chemin, nous prenons à gauche et nous restons ensuite tout droit en ignorant le sentier de droite (pentu et pierreux)

380 mètres plus loin, un mas apparaît devant nous sur notre gauche, nous continuons vers lui

Nous ne prenons pas le petit chemin (marqué en rouge) sur notre gauche

Au bout de 100 mètres, nous arrivons devant le portail du mas, nous prenons alors à droite le tout petit chemin herbeux qui démarre tout contre lui et descend à notre droite

250 mètres plus loin, nous arrivons vers une vigne, nous prenons par la gauche le chemin qui la longe
Au bout de 500 mètres, nous arrivons sur le magnifique chêne de Védas, but de notre balade

Après l'avoir admiré, nous poursuivons notre balade en prenant par la gauche la piste qui passe devant l'arbre

360 mètres plus loin, nous continuons tout droit en ignorant le chemin à droire

160 mètres plus loin, nous prenons le petit chemin pierreux qui monte sur notre gauche

Attention : nous rencontrons, quelques dizaines de mètres plus loin, un passage un peu délicat à cause de ravinements du terrain

Notre sentier est en sous-bois très agréable, il est de plus bordé de faux houx et d'arbousiers 

Au bout de 530 mètres, nous retrouvons notre piste juste avant le mas, nous la prenons par la droite

360 mètres plus loin, nous continuons tout droit à la croisée des pistes

Au bout de 400 mètres, nous arrivons à proximité de la route, nous reprenons le petit chemin herbeux à droite

Nous traversons la route, cette fois dans l'autre sens, puis nous prenons notre chemin initial en face de nous

400 mètres plus loin, la croisée des chemins, nous continuons tout droit, le parking où est notre véhicule est 500 mètres plus loin

En conclusion

Une bien agréable balade familiale variée d'environ 6.00 kilomètres très surprenante par ce si grand arbre, très calme car en pleine campagne, très variée car on chemine au milieu des bois et des vignes, tout en étant proche de la grande ville... et avec en bonus des beaux points de vue et un arbre remarquable multi-centenaire !

Si le cheminement est en général aisé, quelques passages sont toutefois délicats et assez pierreux

Attention : cette balade que nous vous proposons est le résultat de nos reconnaissances, elle n'est pas (ou partiellement) balisée...