Les cabanes de Gascon (ou cabanes de Lansargues)
(vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus)
Sur les cartes, les cabanes de Lansargues sont nommées Cabanes de Gascon et sont aujourd’hui un rendez-vous de chasse et de détente, mais sans doute furent-elles en d’autres temps habitées par des pêcheurs, comme en témoigne un règlement local pour la vente du poisson. Elles sont attestées dès 1699, à propos de droits de chasse.
Bien avant cela, à l’âge de bronze, les terres du bord de l’étang de l’Or étaient déja occupées par les hommes...
Nous débuterons notre balade du cimetière de Candillargues, chemin du Biscourtet
Il y a bien évidemment possibilité de démarrer depuis le village, mais l'avantage du lieu que nous proposons est un grand parking où il y a toujours de la place 
Nous prenons la route goudronnée, nous ne serons pas gênés par les véhicules : elle est interdite à la circulation
Au bout de 240 mètres, nous virons sur le chemin à gauche
260 mètres plus loin apparaît un verger, que nous traversons
Les fruits sont une source de revenus pour le propriétaire du champs et il faut donc respecter l'environnement, ça parait toujours superflu de le rappeler, et pourtant...

400 mètres plus loin, on monte un petit talus qui nous amène sur un chemin que nous empruntons sur notre droite
Nous longeons le Bérange, une rivière de 21 km qui prend sa source à St Drézéry (voir la balade du sentier de la Valinière) et va se jeter dans l’étang de l’Or, appelé ainsi pour ses reflets dorés au soleil
L'endroit est vraiment très paisible et très bucolique

Iris maritime

Aristoloches arrondies

400 mètres plus loin apparaît une passerelle qui enjambe une vanne anti-sel (l’eau salée, plus lourde, reste au fond) qui permet de réguler le débit de l’eau
L'environnement mérite vraiment d'y marquer un arrêt
Nous la traversons et continuons de longer la rivière par l’autre berge

500 mètres plus loin, le sentier vire à angle droit à gauche, nous le suivons

Nous sommes transportés dans un environnement totalement sauvage :

Un héron cendré
Une échasse blanche
Une aigrette blanche
Un canard d'eau douce

Une autre aigrette blanche

Une tortue de Floride

Une libellule

Un papillon sur un chardon

Une abeille en plein travail

A l'horizon apparaît l’impressionnante Grande Pyramide de la Grande-Motte, une station au décor exceptionnel et aux formes inspirées par les temples précolombiens du Mexique... là où il n’y avait que des marécages
800 mètres plus loin, nous franchissons la barrière en bois qui est devant nous
Voici le but de notre balade : des cabanes de pêcheurs faites de bric et de broc, mais l’endroit est si charmant !
Vous savez que la Seine a coulé par ici ? Hé oui, les marais de l’étang de l’Or ont servi au décor du film “les Amants du Pont-Neuf” il y a une vingtaine d'années, avec (entre autres) Juliette Binoche !
Nous traversons la roubine sur le ponton de bois qui est devant nous, tout en nous accrochant bien aux cordes !
Et nous découvrons d’autres cabanes, le mobilier (spartiate !) de l’une d’elles nous sera très utile pour notre conviviale pause casse-croûte dans ce milieu de nulle part...
Et là également, on respecte l'environnement et on ramasse tous ses détritus (rappel)

Nous prenons également le temps d'observer les chevaux camarguais accompagnés par des aigrettes

Nous la traversons mais cette fois nous prenons à notre gauche
Pour le retour, nous suivons le même itinéraire jusqu'à la passerelle vue tout-à-l'heure et qui est à 1.5 km de là

Puis tout de suite à droite et nous passons la barrière en bois

Un peu plus loin, nous découvrons une longue passerelle aménagée par la commune de Candillargues, bravo à elle, c’est vraiment du beau travail

Et cela permet de traverser le marais et de prendre le temps d'admirer notre environnement sans le détruire
Nous reprenons notre balade, le sentier est fléché... et bien fleuri !
Environ 1 km après avoir quitté cette longue passerelle, nous retrouvons notre croisement de début de balade, puis notre véhicule 240 mètres plus loin

Voilà une très agréable balade familiale variée de 5.4 km en pleine campagne et sans aucune difficulté, entourés d'une belle végétation et d'une myriade d'animaux... un dépaysement garanti !