Entre les vignes à Entre-Vignes (anc. Saint-Christol)

Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus

Livre d'histoire

L’occupation des Chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem se serait développée à Saint-Christol dès le milieu du 12ème siècle

Il s’agissait d’un relais dans lequel se reposaient et se ravitaillaient les soldats, les marchands… mais surtout les pèlerins allant à Jérusalem ou à Saint Jacques de Compostelle

Au 18ème siècle, le village est essentiellement spécialisé dans la viticulture, le blé, l’olive et le verdet fabriqué grâce au raisin bleu, colorant vendu dans l’Europe entière

Au cours des siècles, de nombreux témoignages ont attesté la qualité de ces vins, appréciés pour les muscats au Palais de Papes d’Avignon au 14ème siècle et dans l’entourage de Saint Louis pour ceux de Saint Christol

En 1788, un sceau dut même être apposé sur les barriques des vins de Saint-Christol pour les protéger des contrefaçons !

L’histoire raconte aussi que le vin de Saint-Christol eut l’honneur de la table de Saint Louis, et plus tard, celle du Tsar Nicolas II

Aujourd'hui, le vignoble propose des vins labellisés en AOP : Muscats de Lunel et coteaux du Languedoc et ce sont 8 domaines particuliers et 2 caves coopératives qui maintiennent la notoriété des vins de ce terroir

Depuis le 1er janvier 2019, les villages historiques de Saint Christol et de Vérargues, communes viticoles limitrophes, ont choisi d’unir leur destin au travers de la création de la toute première (et unique à ce jour) commune nouvelle de l’Hérault, idéalement située à quelques encablures de la mer Méditerranée et à mi-distance de Montpellier et de Nîmes

Séparateur
Saint-Christol Entre-Vignes

90 % de ce nouveau territoire administratif est recouvert de vignes, de bois, de garrigues et d’espaces naturels préservés 

La nouvelle commune est traversée en plein cœur des 2 centres historiques par le chemin de Saint Jacques de Compostelle, et un faisceau de chemins relie ces terroirs à travers les coteaux et les vignes

Notre balade nous emmène parmi ces beaux paysages...

Notre balade démarre du parking de l'ancienne gare, situé juste à l'entrée du village quand on vient par la D118 depuis la départementale qui relie Castries et Sommières, à l'angle avec la D105, qui relie Boisseron et Saint-Geniès-des-Mourgues 

En plus d'être vraiment visible et très accessible, ce parking offre de nombreuses places de stationnement, de surcroît gratuites !

Nous revenons vers le rond-point que nous venir de passer en voiture et nous prenons en face la D105 en direction de Saint-Geniès-des-Mourgues

Nous traversons la D105 pour marcher à gauche de la chaussée, il y a un peu de circulation !

Environ 250 mètres après avoir quitté notre véhicule (en fonction de là où il est stationné), nous prenons à gauche l'avenue d'Occitanie

Puis 120 mètres plus loin, nous prenons à gauche la Traverse du Puits Neuf

Au bout de 200 mètres, nous arrivons sur la rue du Languedoc, que nous prenons par la droite

Nous sommes dans le centre du village

90 mètres plus loin, nous arrivons sur la place de la Signade, nous prenons la rue à notre gauche, nous sommes sur la rue du Marché, qui vire rapidement sur la droite

Nous la suivons en ignorant donc la rue de la Barbe à gauche

Au bout de 50 mètres, nous arrivons la place des Chevaliers de Malte

Puis 30 mètres plus loin, nous sommes place du Christ, où nous voyons une grosse croix en pierre, vers laquelle nous nous dirigeons pour traverser la place

Nous remarquons sur notre droite un beffroi-horloge, c'était le porche d'entrée de l'ancien château de la Commanderie de l'Ordre des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem (devenu l'Ordre des Chevaliers de Rhodes puis de Malte), un monument surmonté d'un campanile très joliment restauré par la commune, qui a acquis une partie du château lorsqu'il a été vendu morcelé (voir en début de page)

Au bout de 50 mètres, après avoir contourné la croix par la droite, nous prenons la rue du Château qui nous ramène sur la place de la Signade qui est 70 mètres plus loin

Nous prenons la toute petite rue à notre gauche

Au bout de 20 mètres, nous arrivons sur la rue de l'Eglise, que nous prenons par la droite

A 60 mètres de nous se trouve l'église Saint-Christophe (le patron des voyageurs, le chemin de Compostelle passe ici) qui date du 19ème siècle, et que nous allons voir

Nous revenons ensuite sur nos pas et nous prenons à droite la Descente des Oliviers qui, comme son nom l'indique, descend

Nous sommes à 60 mètres de l'église

Au bout de 40 mètres, nous prenons à droite la Descente des Clauzes

Au bout de 240 mètres, alors que nous remarquons un ensemble sportif à notre gauche, nous prenons le chemin herbeux qui est à notre droite

Nous marchons entourés par les vignes

Nous avons de très belles vues sur le village, le beffroi-horloge devant lequel nous étions tout à l'heure, et l'église

280 mètres plus loin, nous arrivons sur une petite route, que prenons par la droite

Nous passons entre les joncs, les arbres et les vignes

Au bout de 240 mètres, nous arrivons sur une petite route, que nous prenons par la gauche

Nous sommes sur la rue des Mimosas, une petite route goudronnée qui serpente agréablement entre les arbres qui la bordent et les vignes

Au bout de 660 mètres, nous quittons notre chemin et nous prenons celui qui est à droite

Nous sommes cette fois entourés de prés où paissent paisiblement des vachettes

600 mètres plus loin, nous arrivons sur une petite route, que nous prenons par la droite

Et 50 mètres plus loin, nous ignorons le chemin à notre gauche et continuons tout droit
Et tandis qu'à gauche nous longeons une oliveraie, nous avons à notre droite de très belles vues sur Saint-Christol qui émerge au-dessus des vignes




Au bout de 440 mètres, nous ignorons le chemin à notre droite et continuons tout droit

Notre chemin est toujours bordé de vignes, mais il devient pierreux, heureusement que nous sommes bien chaussés !

520 mètres plus loin, nous arrivons sur la D105E1, appelée le chemin des Coustoulis

Nous la traversons pour la prendre par la droite, la traverser nous permet de voir les véhicules arriver en face de nous, nous rencontrons en effet un peu de circulation

Alors que nous cheminons agréablement au milieu des vignes, nous voyons sur notre gauche le poste électrique de Saint-Christol

Sur notre droite, le village apparaît sous un autre angle

Au bout de 820 mètres, nous ignorons le chemin dit du Canal qui est à gauche

Puis 20 mètres plus loin, nous ignorons également la petite route qui est à droite



120 mètres plus loin, nous arrivons sur la D105, route passagère que nous traversons avec beaucoup de précautions, d'autant que nous sommes dans un virage

Nous prenons le chemin en face, nous ignorons les deux qui sont à droite

L'un d'eux est le Chemin de Compostelle, qui relie Arles à Puente-la-Reina en Espagne où elle rejoint le Camino Francès en un peu moins de 1.000 kilomètres

C'est le GR53 et il passe (entre autres) à Montpellier par la place de la Comédie

Notre cheminement entre arbres et vignes est très agréable

Au bout de 380 mètres, nous ignorons la petite route bitumée à droite et continuons tout droit notre cheminement

320 mètres plus loin, nous prenons le chemin herbeux qui est à notre droite

Il monte légèrement, nous suivons fidèlement notre chemin bordé de vignes, qui devient une agréable petite route goudronnée

Au bout de 820 mètres, nous arrivons sur une autre petite route goudronnée, nous la prenons par la droite, c'est le chemin de la Carrierasse

Là également le village apparaît, à nouveau sous un autre angle, et tout proche

560 mètres plus loin, alors que notre petite route vire sur la gauche, nous ignorons le petit chemin à droite

Nous passons devant la cave coopérative vinicole de Saint-Christol

Au bout de 170 mètres, nous débouchons (jeu de mots !) sur la D118 par laquelle nous sommes arrivés, et que nous prenons par la droite pour franchir le petit pont

Notre véhicule est à environ 200 mètres de nous (en fonction de son stationnement)
En conclusion

Une très agréable balade familiale variée d'environ 7.30 kilomètres très sympa car très calme et sur des cheminements aisés (sauf une partie d'environ 300 mètres assez pierreuse) 

En plus, elle ne comporte pas de dénivellement particulier

Attention : cette balade que nous vous proposons est le résultat de nos reconnaissances, elle n'est pas (ou partiellement) balisée...